Nouveauté 2018 :

Amadou Elimane Kane ou l'imaginaire poétique de la renaissance africaine, essai littéraire, Isabelle Chemin, éditions Lettres de Renaissances, 2018

 Cet écrit, que je propose et qui explore les intentions littéraires d’Amadou Elimane Kane est une brèche dans une terre déjà fertile mais dont la culture se démultiplie en la relisant. Cela pourrait être aussi une route toute neuve, toute tracée qui n’apparaîtrait qu’en survolant longuement l’oeuvre qui prolifère. Écrire sur la production d’un poète oblige à la métaphore ; la poésie, cet art majeur de la littérature, est si exigeant qu’il en devient transcendant et que la voix du poète s’immisce en nous-même.                           Isabelle Chemin, professeure documentaliste

Cet ouvrage, qui propose une analyse en profondeur et en creux de l’œuvre euve de l’écrivain poète, enseignant et chercheur Amadou Elimane Kane, est un voyage en terre littéraire qui contient des accents philosophiques. En parcourant l’oeuvre et la vie du poète, Isabelle Chemin fait émerger de nouvelles perceptions littéraires immatérielles. Car la conception poétique d’Amadou Elimane Kane tra- vaille dans un sens didactique précis, celui d’un nouvel existentialisme. Défenseur du récit africain, de son renouveau et en rupture avec l’afro-pessimisme, Amadou Elimane Kane œuvre pour un esthétisme qui recouvre toutes les dimensions cultu- relles, humaines et intellectuelles de l’Afrique renaissante.

Par une observation précise et effervescente, cet essai littéraire marque un tournant dans la recherche esthétique de la littérature africaine contemporaine. Il est un point de rencontre entre la lecture, l’interprétation, la création et l’exégèse africaine qui met en lumière, de manière sensible, le travail d’Amadou Elimane Kane, poète écrivain conscient des enjeux majeurs de la littérature du XXIe siècle.

 

Nouveauté 2017 :

Amadou Elimane Kane : réinventer la littérature africaine, c'est bâtir le récit pluriel pour une humanité sans muraille, essai, Isabelle Chemin et Ndongo Mbaye, éditions Lettres de Renaissances, 2017


Cet ouvrage rassemble une double réflexion écrite à quatre mains qui explore l’oeuvre florissante de l’écrivain poète, enseignant et chercheur Amadou Elimane Kane. À travers le prisme de l’unité littéraire emblématique des livres d’Amadou Elimane Kane, à la fois hétérogène, libre et didactique, on assiste à une lecture enrichie qui éclaire, à angles variés, les dimensions culturelles, intellectuelles, littéraires, pédagogiques et poétiques de l’oeuvre d’Amadou Elimane Kane. Assurément, cet ouvrage fait oeuvre dans l’oeuvre et donne à vouloir découvrir toute l’étendue littéraire d’Amadou Elimane Kane.

 

Nouveauté 2017 :

Enseigner la justice cognitive par la poésie et l'oralité, pédagogie, Amadou Elimane Kane, éditions Lettres de Renaissances, 2017

« Quand je vais à la rencontre des apprenants, depuis l’école primaire jusqu’à l’université, et que je vois les rondes arc-en-ciel qui forment les classes, je suis émerveillé par tant de richesses et de diversité. C’est pourquoi je défends la valeur fondatrice de l’humain, une conviction que je porte en bandoulière depuis trente ans et que j’appelle la justice cognitive car elle est tout simplement source d’harmonie. »

Ce nouvel ouvrage pédagogique contribue à une réflexion très contemporaine qui considère que l’hétérogénéité des savoirs doit intégrer le système éducatif pour fédérer l’ensemble de la société. S’appuyant sur des méthodes actives, artistiques et culturelles plurielles, Amadou Elimane Kane propose une vision renouvelée de la transmission éducative pour permettre à chaque individu de trouver son identité sociale. Son travail d’enseignant chercheur et de poète écrivain le conduit à utiliser la poésie, l’oralité et l’échange didactique comme outil de médiation pour valoriser les compétences des apprenants qui peuvent ainsi eux-mêmes théoriser la connaissance. Cet axe de progression cognitive est source d’un apprentissage moderne qui met au centre une « pédagogie de l’entraide », une « pédagogie du partage » où la création des savoirs est la matière première construite par les apprenants. Cette expérience éducative féconde est un véritable tremplin pour contribuer à la réforme scolaire et permettre à la jeunesse de s’inscrire dans une conception renaissante.

 

Nouveauté 2016 :

Enseigner apprendre à apprendre par la poésie, l'oralité et la citoyenneté, pédagogie, Amadou Elimane Kane, éditions Lettres de Renaissances, 2016

"Les poèmes produits par les élèves sont étonnants, bâtis d’images poignantes qui questionnent notre monde. La poésie possède des qualités artistiques, littéraires et culturelles pour placer en symbiose des élèves d’âges variés, de parcours hétérogènes, de géographies lointaines, rendues soudainement proches par leur créativité, leurs préoccupations, leurs émotions pour inscrire des valeurs universelles qui fabriquent la culture plurielle de demain.»

Cet ouvrage, qui s’appuie sur des méthodes éducatives innovantes et expérimentées en milieu scolaire mixte, est un outil de référence en matière d’idées pédagogiques et de recherche cognitive. Cette réflexion articulant théorie, application et références didactiques propose de véritables pistes pour l’enseignement. L’auteur met en lumière l’importance de l’interaction cognitive au moyen de l’esthétisme poétique, de l’art oratoire et des valeurs citoyennes mises en œuvre dans le dispositif qu’il propose pour la construction des savoirs et l’identité scolaire de la jeunesse.

 

Nouveauté 2016 :

Les fondements historiques du panafricanisme expliqués à la jeunesse, essai, Amadou Elimane Kane, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Les fondements du panafricanisme s’inscrivent dans l’histoire dès le xixe siècle, aux Caraïbes, au Brésil, aux États-Unis d’Amérique et en Afrique. À partir du démantèlement de la Traite négrière et de l’esclavage, des mouvements de retour en Afrique, les luttes pour réhabiliter le monde noir et combattre le racisme n’ont eu de cesse de se renouveler. À travers la destinée de quatre hommes, Edward Wilmot Blyden, Anténor Firmin, Benito Sylvain et Henry Sylvester Williams, précurseurs du panafricanisme au xixe siècle, nous suivrons le cheminement de l’élaboration d’un idéal remarquable qui a marqué l’histoire. La première conférence panafricaine internationale qui s’est tenue à Londres en 1900 a été l’apogée de cette bataille et a définitivement construit les piliers du panafricanisme moderne.

Cet ouvrage, complet et inédit, revisite la genèse du panafricanisme à travers des épisodes historiques majeurs et peu souvent relatés. S’appuyant sur le triangle géographique, historique et culturel des Caraïbes, de l’Amérique et de l’Afrique, et de ces hommes habités par la cause panafricaine, la lumière du continent africain renaît sous la plume avertie d’Amadou Elimane Kane. La construction du récit continental africain passe aussi par cette résistance exceptionnelle conduite par des hommes et des femmes épris de justice, d'équité et de valeurs universelles. 

 

Enseigner le dire poétique : Les compétences majeures de l'oralité, pédagogie, Amadou Elimane Kane, éditions Lettres de Renaissances, 2015

Dans mon propos, la lecture et l’écriture forment une seule et même chose. Et quand elles sont soutenues par l’oralité, il y a véritablement création pour l’élève qui apprend. L’élève n’est plus le spectateur d’un savoir qui serait en-dehors de lui, il devient l’acteur de son propre apprentissage, de son expression du langage à travers la lecture, l’écriture et l’oralité poétiques. L’oralité est synonyme d’échange, d’écoute et de compréhension. C’est pour cette raison que la poésie doit se dire, se clamer, se murmurer.

Amadou Elimane Kane, poète écrivain et enseignant chercheur en sciences cognitives, est l’auteur de plusieurs recueils de poésie, Les Rayons de la calebasse, éditions Nouvelles du Sud, La Parole du baobab, Poèmes de l’An demain, Le Palmier blessé, Le Songe des flamboyants de la renaissance aux éditions Acoria, de deux récits L’ami dont l’aventure n’est pas ambigüe et Les soleils de nos libertés, d’une anthologie Enseigner la lecture/écriture et l’oralité : à la rencontre de 14 poètes sénégalais contemporains et d’un essai Enseigner la poésie et l’oralité, publiés aux éditions Lettres de Renaissances. Il est également le fondateur de l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yene au Sénégal.

 

Enseigner la poésie et l'oralité, pédagogie, Amadou Elimane Kane, éditions Lettres de Renaissances, 2014

Je peux dire que je travaille sur la démarche de la poésie et de l’oralité depuis mes débuts où j’enseignais en zone sensible en région parisienne et ensuite tout au long de mon parcours de chercheur et de poète écrivain. J’ai toujours cru à la capacité pédagogique de la poésie et de l’oralité pour réussir à mener les apprenants à l’appropriation des savoirs et aux apprentissages. […] Et à chaque fois, ce même constat, oui la poésie, la lecture, l’écriture et l’oralité peuvent contribuer à la transmission des savoirs, d’une manière transversale, et apportent la confiance en soi nécessaire aux élèves pour progresser. […] Pour moi, la poésie c’est le partage, c’est la vie qui s’inscrit dans le langage. La poésie est un son, elle est un rythme, elle est vivante et vibrante, elle est comme une parole de savoir et de mémoire qui traverse les siècles.

Cet ouvrage témoigne d’une longue expérience professionnelle et personnelle de la transmission éducative et culturelle au moyen de la poésie et de l’oralité. À travers des outils théoriques, didactiques et pédagogiques relevant de l’éducabilité cognitive, il propose aussi, et ce de manière précise, comment on articule la recherche cognitiviste à la pratique scolaire auprès des élèves. Véritable manuel d’enseignement qui développe une pédagogie novatrice et féconde, il révèle également le caractère humain, convaincu et absolu qui doit habiter le métier d’enseignant. La créativité poétique, l’échange, la parole et l’expression artistique et culturelle deviennent des instruments pédagogiques qui font sens pour être au service de l’apprentissage et de la diffusion de la poésie dans le système scolaire. Ce livre offre tout un dispositif alliant la recherche théorique et la recherche appliquée qui met en lumière la construction des savoirs.

Amadou Elimane Kane, poète écrivain et enseignant chercheur en sciences cognitives, est l’auteur de plusieurs recueils de poésie, Les Rayons de la calebasse, éditions Nouvelles du Sud, La Parole du baobab, Le Palmier blessé, Le Songe des flamboyants de la renaissance aux éditions Acoria, d’un récit L’ami dont l’aventure n’est pas ambigüe et d’une anthologie Enseigner la lecture/écriture et l’oralité : à la rencontre de 14 poètes sénégalais contemporains, publiés aux éditions Lettres de Renaissances en 2013. Il est également le fondateur de l’Institut Culturel Panafricain et de recherche de Yene au Sénégal.

 

powered by Weonea template by themocracy